Présentée sous forme de prototype l’année dernière, cette chaussure faite à 95% de plastique recyclé est lancée cette semaine.

En collaboration avec Parley for the Oceans, un organisme qui rassemble des scientifiques, des artistes et des citoyens autour de projets visant à nettoyer les océans et à préserver la vie marine, la marque aux trois bandes lancera mardi 15 novembre son Adidas Ultraboost Uncaged Parley : une chaussure écologique composée de 95% de filets de pêche recyclés et de 5 % de polyester. Les filets de pêche ont été récupérés et recyclés au large des Maldives par Parley for the Oceans: chaque paire de chaussures contient une quantité de plastique recyclé équivalant à 11 bouteilles en plastique.

Lire aussi : Un projet open-source pour transformer et réutiliser son plastique

Adidas6

L’Adidas Ultraboost Uncaged Parley est fait de 95% de filets de pêche recyclés

« Notre priorité est de développer de nouvelles technologies qui nous permettront d’utiliser des matériaux moins polluants pour nos produits. Les changements climatiques sont une réalité et nous nous devons d’apporter des solutions dans notre industrie », explique Herbert Hainer, le président du conseil d’administration d’Adidas. Une volonté qui avait été d’ailleurs exprimée au sein de sa plus récente politique de développement durable lancée plus tôt cette année. L’entreprise allemande n’en est pas son coup d’essai puisqu’elle avant lancé en 2012 un modèle de t-shirt fabriqué sans eau.

Lire aussi : Un voilier géant pour nettoyer les océans

adidas3

Adidas a aussi dévoilé des chandails de soccer, faits également de plastique recyclé

Cette chaussure est le fruit de plus d’un an de travail entre les deux organisations qui espèrent que ce partenariat va en créer d’autres du même genre. « Nous ne pouvons pas sauver les fonds marins tout seul. Les citoyens agissent mais il est important que de grandes entreprises passent aussi à l’action. L’exemple d’Adidas va pouvoir créer un déclic dans l’industrie du textile qui va permettre de repenser les modèles d’affaires qui sont pour la plupart très polluant », affirme Cyrill Gutsch, le fondateur de Parley for the Oceans.

Le concept initial était de fabriquer ces chaussures par impression 3D mais Adidas a finalement abandonné l’idée pour des questions de production de masse. Quelque 7000 paires de cette chaussure écologique ont déjà été produites, et 1 million devrait l’être d’ici 2017, ce qui en fait le premier produit de grande consommation de ce type à être développé à une telle échelle. « Notre but ultime est d’utiliser uniquement du plastique recyclé pour la majorité de nos produits », explique Eric Liedtke, le président, marque globale, d’Adidas.

Parallèlement à cette annonce, Adidas a dévoilé une série limitée de chandails pour le Bayern de Munich et le Real de Madrid, deux des plus grands clubs de soccer de la planète, faits également de plastique récupéré en collaboration avec Parley for the Oceans.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis