Denis Bastien est le cofondateur d’Idénergie, une entreprise qui répond à la demande croissante en énergie verte, notamment dans les zones éloignées où l’accès à l’électricité est difficile.

A l’occasion de la neuvième Rencontre Novae qui se tiendra le 30 septembre dans leurs locaux de la rue Labarre, à Montréal, entrevue avec Denis Bastien pour qui technologie et énergies renouvelables font partie intégrante de sa vision d’affaires.

Comment vous-êtes vous lancé dans cette aventure entrepreneuriale ?

Les prémisses d’Idénergie sont apparues lorsque Pierre Blanchet faisait sa maîtrise en génie des énergies renouvelables ; il a rencontré Gilles Trottier avec qui il a développé un premier prototype d’hydrolienne : ils constataient qu’il n’existait aucune solution domestique disponible pour produire de l’électricité à partir des rivières. C’est à cette même époque qu’il m’a également approché. Pierre est ingénieur électrique et Gilles ingénieur mécanique, il leur manquait quelqu’un pour se concentrer sur l’aspect financier. Notre premier accomplissement collectif a été d’obtenir la Bourse Pierre-Péladeau de 50 000$, qui aide les futurs entrepreneurs à démarrer leur entreprise.

Équipe idénergie

De gauche à droite : Gilles Trottier, Pierre Blanchet, Denis Bastien, les fondateurs d’Idénergie

 

Quels sont les produits et les services que vous proposez à votre clientèle ?

Notre produit phare est l’hydrolienne de rivière qui permet d’offrir une solution aux problèmes énergétiques à un endroit donné. Cette innovation, sur laquelle nous avons travaillé quatre ans, permet à une population de s’alimenter en énergie à partir de rivières de proximité 24h sur 24. Il s’agit de la première hydrolienne de rivière domestique.

Nous proposons également des projets clés en main pour les résidences secondaires, les pourvoiries, les parc et les communautés isolées. Nous proposons aussi un service sur mesure pour aider les personnes à planifier leur propre système d’énergie renouvelable. Enfin, nous proposons des panneaux pré-câblés ainsi que des technologies solaires photovoltaïques.

Hydrolienne2

Le modèle d’hydrolienne en kit développé par Idénergie

Quelles sont les prochaines étapes de votre développement ?

En 2016, nous avons vendu 16 hydroliennes, principalement en Alberta et au Labrador. Nous souhaitons doubler ce chiffre pour 2017. Une expansion aux Etats-Unis est aussi envisagée pour y installer quelques projets-pilotes. Notre hydrolienne attire beaucoup l’attention à l’international : nous visons particulièrement des régions qui souhaitent abandonner l’utilisation de génératrices à essence.
L’hydrolienne a plus d’impact dans les régions où l’accès à l’électricité peut s’avérer difficile, comme en Inde où nous sommes en train d’établir un partenariat avec l’entreprise Tata Power. Nous sommes persuadés que l’hydrolienne va bientôt rejoindre les panneaux solaires et les éoliennes dans le marché croissant de l’énergie renouvelable résidentielle.

Lire aussi : Une hydrolienne québécoise conquiert les Rocheuses

Que vont découvrir les participants de la Rencontre Novae au cours de leur visite ?

Nous allons présenter nos technologies ainsi que nos produits et services, l’histoire de l’entreprise et les développements à venir. Nous allons faire la visite de nos locaux puis répondre aux questions des participants. Idénergie est le seul producteur d’hydrolienne en Amérique du Nord : nous exposerons notre philosophie et raconterons le cheminement qui nous a permis d’être où nous sommes aujourd’hui!

La Rencontre Novae / Idénergie se tiendra le vendredi 30 septembre de 9h00 à 11h30. Pour s’inscrire, cliquer ici.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis