Le constructeur français Renault a présenté la fin de semaine dernière à Montréal Twizy, son premier véhicule 100% électrique. Ce véhicule signe ainsi le retour du constructeur, après une trentaine d’années d’absence du marché canadien.

La Renault Twizy est un petit véhicule urbain, 100 % électrique, conceptualisé par l’équipe Renault Sport. Homologué depuis le 1er mars par Transport Canada, sa vitesse est bridée à 40 km/h pour répondre aux spécifications de la catégorie des véhicules à basse vitesse. Twizy sera disponible au coût de 99 $ par mois en location, incluant les coûts liés à l’immatriculation et aux assurances. « Twizy permet à Renault d’accélérer son développement international. Il nous permet aussi de participer au développement de nouvelles façons de vendre des voitures avec un rôle prépondérant du digital dans le modèle de vente », explique Guillaume Berthier, directeur commercial véhicules électriques de Renault.

 

_twizy

 

Azra, l’un des partenaires québécois de la firme française, investira 40 millions$ pour procéder à l’installation de 2000 nouvelles bornes de recharge électriques. Azra s’est donnée pour mission de contribuer à la diminution des émissions de GES tout en facilitant l’accès à une énergie plus propre et en accélérant la transition des véhicules roulant aux carburants fossiles vers des véhicules électriques. « Nous aspirons à être des provocateurs de changement, affirme Jean-François Carrière, président d’Azra. Notre objectif prioritaire a toujours été la diminution des émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi l’investissement dans l’électrification des transports est primordial pour nous. Il s’agit d’un incontournable pour diminuer notre empreinte écologique. »

 

graph_renault

 

Azra procédera à l’installation des bornes de recharge au cours des 18 prochains mois. Ces dernières seront munies de chargeurs d’une puissance de 7 à 50 kw pouvant desservir jusqu’à quatre utilisateurs en même temps, ce qui portera le nombre de points de recharge à 8000. Quant à la Twizy, elle sera disponible au grand public d’ici un an.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis