L’application québécoise Eatizz permet aux commerces d’informer instantanément les utilisateurs de la disponibilité de produits alimentaires à rabais.

William_Steven« J’ai commencé l’aventure il y a un an et demi lorsque j’étais en spécialité entrepreneuriale à HEC Montréal, relate William Steven, fondateur de Eatizz. Je cherchais une idée qui me correspondait: je suis de la génération anti-gaspillage – d’électricité, d’eau, de nourriture… Lorsque j’étais étudiant, j’achetais beaucoup de fruits et légumes à rabais, mais je n’avais que trop peu d’informations sur ces produits: à quel moment de la semaine je peux avoir accès à ces produits ? Est-ce qu’ils finissent à la poubelle une fois la date de péremption dépassée ? Est-ce un phénomène propre aux épiceries, ou qui concerne également les restaurants ? »

L’avantage de cette application pour l’utilisateur est de trouver dans une zone proche de lui des produits à rabais, pouvant aller jusqu’à 70%, tout en contribuant à son échelle à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Du côté du propriétaire d’épicerie ou du restaurateur, cela permet de liquider des stocks qu’il aurait dû jeter, et donc réaliser des ventes additionnelles tout en améliorant l’image de marque de son commerce. « Mon projet n’est pas unique, il existe OptiMiam en France qui fonctionne très bien, tout comme d’autres applications similaires aux États-Unis. Le fait de voir que ce type d’initiative avait du succès dans d’autres pays m’a conforté dans mon idée. » Le modèle d’affaires d’Eatizz repose sur un système de lots d’annonces (de 100 à 500 pour le moment) vendus aux commerçants au prix de 0,4$ par annonce.

 

__eatizz

 

« L’objectif est de divisé par deux le gaspillage alimentaire au sein des commerces qui utilisent notre application.», indique William Steven. Eatizz s’inscrit ainsi dans le mouvement d’autres startups québécoises comme BonApp ou Second Life qui luttent contre le gaspillage alimentaire par l’intermédiaire des nouvelles technologies. « Notre public-cible a entre 18 et 35 ans, c’est à cette génération que nous nous adressons en particulier parce que ce sont des individus qui sont davantage sensibilisés aux enjeux du gaspillage alimentaire. »

L’application, qui a été lancée il y a deux semaines sur Iphone et Android, va être mise à jour dans les prochaines semaines, notamment avec l’ajout d’un système de notifications qui permettra à l’utilisateur d’être tenu informé des offres promotionnelles proches de lui.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis