Dès cet été à Montréal, un ancien terrain ferroviaire de l’arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie sera transformé en un corridor vert pour contribuer à la transformation sociale et environnementale du quartier.

« Le quartier Marconi-Alexandra est la zone où il y a la plus forte concentration d’ilots de chaleur à Montréal, explique Mikael St-Pierre, urbaniste à la SODER en charge du projet Chemin Vert. Notre mandat à la SODER consiste notamment à utiliser le verdissement comme un outil pour combattre ce phénomène. Les espaces, le long de ce tracé de 1,2 kilomètre, avaient d’ailleurs été identifiés comme potentiels à des interventions structurantes dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) lancé par la Ville de Montréal en 2013. »  Le projet se déploiera le long de l’ancienne emprise ferroviaire du Canadien Pacifique qui servait à relier la gare Jean-Talon au secteur Mile-End.

 

__plan

 

« Le chemin de fer n’est plus en fonction depuis les années 1990, il y a donc un espace inutilisé qui peut devenir un espace public dans un quartier qui en compte très peu, hormis le parc Mozart. Il y a très peu de verdissement dans ce secteur », poursuit Mikael St-Pierre. La première phase du Chemin Vert est le réaménagement et l’activation de la piste cyclable située au sud du quartier. La SODER travaillera conjointement avec les résidents, travailleurs, entrepreneurs et usagers du quartier afin de déterminer les différentes interventions qui seront mises de l’avant lors du projet.

« Nous souhaitons valoriser la co-création en mettant de l’avant la consultation publique pour l’aménagement de ce projet. Nous voulons nous assurer que les gens du quartier participent à l’aménagement. Nous allons utiliser notre site web pour certaines consultations en ligne, comme pour le choix d’une murale. Nous voulons encourager cette tendance à rendre les villes intelligentes mais nous allons également avoir recours aux méthodes traditionnelles comme l’affichage et la tenue de réunions physiques. Nous projetons également de faire une block party à la fin mai pour lancer une série d’animations culturelles qui se poursuivront tout le long de l’été. »

 

chemin-vert-3

 

Traitée comme la porte d’entrée de Marconi-Alexandra, le secteur de la piste cyclable fera l’objet d’un premier atelier de co-création, le 20 mars prochain, à l’Esplanade. « En créant divers opportunités de rencontres entre différents types d’acteurs du quartier, j’ose croire que cela va bonifier les relations sociales entre chaque individu. De plus, l’effet environnemental positif que va avoir ce corridor vert est très important à nos yeux. Nous allons remplacer plus de 10 000 m2 de bitume ! », conclut Mikael St-Pierre.

La construction commencera au mois de juin dans le but d’une inauguration courant septembre. Le projet du Chemin Vert bénéficie d’un soutien financier de près de 150000 $, répartis sur trois ans et compte pour partenaires la Ville de Montréal, le Gouvernement du Québec et l’Esplanade. La construction se fera en trois phases : la piste cyclable des Carrières (au sud de la rue Beaubien), le terrain de l’ancienne emprise ferroviaire du Canadien Pacifique (entre les rues Beaubien et St-Zotique) et les stationnements privés à l’ouest de la rue Marconi. Le tout devrait être complété d’ici à 2018.

 

___chemin-vert

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis