Montréal rejoint Londres, Paris et Singapour dans le réseau international de gestion et prévention des risques des « 100 villes résilientes« .

« 100 villes résilientes » (100 VR) est une organisation à but non lucratif fondée en 2013 par la Fondation Rockefeller, pour aider les villes à travers le monde à devenir plus résilientes face aux défis du 21e siècle (sinistres naturels, famine, etc.). Le réseau compte actuellement 67 villes; Montréal est la seule ville canadienne à en faire partie.

Le réseau 100 VR base sa sélection sur la vision et l’engagement à long terme des villes en matière de prévention des risques. Une attention particulière est portée sur certains défis de la résilience urbaine, par exemple les vagues de chaleur, les catastrophes naturelles, le vieillissement des infrastructures urbaines, etc.

Dans le cas de Montréal, ce sont les initiatives suivantes qui l’ont fait sortir du lot des 330 villes candidates :

  • L’accroissement des investissements pour réparer et entretenir convenablement ses infrastructures (ponts, tunnels, voirie et eau);
  • Son engagement auprès des personnes vulnérables, notamment pour sa participation à la démarche Municipalités amies des aînées;
  • La lutte contre les îlots de chaleur;
  • La protection de la population en cas d’un accident industriel majeur.

En rejoignant le réseau 100 VR, Montréal pourra échanger et partager son expertise avec d’autres municipalités dans le monde qui font face à des défis similaires, entre autres les villes de Sydney, Rio de Janeiro et Dallas. 100 VR fournit également une expertise technique pour la mise en place de programme de résilience. À cet effet, la Ville de Montréal recevra une bourse pour l’embauche d’un expert en résilience urbaine.

« Nous sommes très heureux de compter Montréal parmi le groupe des 100 villes résilientes. Nous avons sélectionné Montréal pour l’engagement de ses dirigeants à renforcer la résilience de la ville et pour la manière innovante et proactive dont ils ont fait preuve dans la réflexion sur les défis auxquels la ville fait face. Pour nous, une ville résiliente a une réponse efficace en situation d’urgence et qui répond aux besoins des citoyens. Une ville résiliente a une économie diversifiée et elle prend soin de ses infrastructures construites et naturelles. Enfin, une ville résiliente a un leadership efficace, des intervenants qualifiés et un système de planification intégrée », déclare Michael Berkowitz, président du groupe des 100 villes résilientes.

Un troisième concours sera organisé en 2015 pour déterminer les 33 dernières villes à rejoindre le réseau 100 VR.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis