Cascades, Danone, Hydro-Québec et Unilever comptent parmi les huit grandes entreprises qui viennent de s’associer à un groupe d’experts internationaux en vue de mieux contrôler « l’empreinte eau ».

Wulca est un groupe de travail international créé en 2007 sous l’égide de l’initiative sur le cycle de vie du Programme des Nations Unies pour l’environnement et de la Société de Toxicologie et de Chimie de l’Environnement. Réunissant 100 experts provenant de 21 pays, sa mission consiste à guider les industriels et universitaires dans l’évaluation des performances environnementales des produits et opérations en ce qui a trait à l’utilisation de l’eau douce. Le groupe de travail est dirigé par Anne-Marie Boulay, chef de projet du Ciraig, et par Stephan Pfister, chef de projet adjoint de l’ETH de Zürich.

Le groupe travaillera, avec le soutien et le financement de ces partenaires, qui incluent également Cotton Incorporated, ExxonMobil, GDF SUEZ, Veolia, à l’élaboration d’une méthode consensuelle d’évaluation des impacts de l’utilisation de l’eau dans le cadre de l’analyse de cycle de vie (ACV) des produits et procédés. L’objectif à plus grande échelle sera de contrer l’épuisement des réserves d’eau douce en donnant un cadre opérationnel aux universitaires et industriels.  

« Cascades a compris depuis longtemps qu’il y a de nombreux avantages à limiter l’utilisation des ressources naturelles. En plus de répercussions concrètes au niveau environnemental, les retombées sont positives d’un point de vue social puisque nos employés sont fiers de travailler pour une entreprise aussi soucieuse, de même qu’au niveau financier puisque l’économie de ressources se transpose également en économie d’argent« , indique Mario Plourde, président et chef de la direction de Cascades.

« En raison du nombre croissant d’entreprises qui appliquent les concepts de l’empreinte eau et de l’ACV en vue de mieux gérer leur utilisation d’eau, l’adoption de lignes directrices consensuelles claires revêt une importance cruciale. Nous sommes fiers que l’initiative du cycle de vie joue un rôle dans ce projet d’envergure et invitons les entreprises et les gouvernements à y participer activement« , explique Llorenç Milà i Canals, coordonnateur de l’initiative.

articles récents