Expliquez-nous en quoi consiste votre rôle ? Mon rôle est assez varié et m’amène autant à élaborer des stratégies, réfléchir à de nouvelles solutions, qu’à faire de la communication et de l’éducation, tout en étant la représentante de la pratique de développement durable de Deloitte lorsqu’il s’agit du développement d’affaires et des relations avec les clients. 

Chaque jour est différent, comme le sont tous les projets que nous entreprenons avec nos clients. 

Qu’est-ce que vous aimez particulièrement dans votre métier ? 
L’impact que je peux avoir. Même si parfois il me semble que le progrès est plutôt lent, je peux constater que je suis capable de faire une différence en aidant à créer des liens entre les expertises des secteurs du développement durable et de la finance. Les deux sont intimement liés, même si le vocabulaire peut différer selon le domaine. Être le lien entre ces deux sphères est quelque chose que j’apprécie particulièrement dans mon métier, notamment en aidant les entreprises à comprendre comment leurs efforts en développement durable peuvent créer de la valeur sur les plans économique, environnemental et social. 

Quel est votre défi de tous les jours ? 
Le développement durable est souvent mal interprété. Le plus grand défi est de trouver le meilleur moyen de communication pour chaque partie que nous rencontrons de manière à ce que les valeurs et l’importance du développement durable soient transmises. Le second est de garder l’équilibre entre l’assurance de la qualité de nos mandats pour chacun de nos clients et le maintien de nos efforts pour le développement d’affaires. Cela me demande d’être à la fois très organisée mais aussi entreprenante dans mon travail et mes rencontres pour pouvoir remplir ces deux objectifs.

Quel fût votre parcours pour en arriver ici ?
Je sors d’une carrière de 15 ans sur les marchés financiers dans la vente de recherches en investissements à de grands clients institutionnels. J’ai assisté à des conférences internationales pour comprendre le domaine du développement durable. Je me suis très vite rendue compte que le développement durable présentait un très grand potentiel de création de valeur ajoutée, mais que les données qui s’y rapportent n’étaient généralement pas reflétées par les données et les analyses financières. J’ai donc débuté ma firme de consultation dans le domaine de l’investissement responsable et durable.

Parallèlement, j’ai cofondé un organisme à but non lucratif, l’Initiative pour la finance durable, au travers duquel j’ai été activement impliquée dans les milieux des affaires, de la finance, du développement durable et des communautés locales. Toutes ces expériences m’ont aidé à développer une approche holistique du développement durable qui m’aide aujourd’hui à approfondir la composante économique du développement durable auprès de nos clients.

Qu’est-ce que ça « prend » pour faire ce métier ?
Alors que le secteur se développe, je crois que deux des plus importantes compétences pour travailler en développement durable sont la patience et la communication. La patience, car il existe encore une forte demande d’éducation en matière de développement durable, qui ne cesse d’évoluer. Plus le concept se développe, plus les gens sont attirés par ce domaine et plus nous avons une obligation de partager nos connaissances.

Dans la même optique, être capable d’écouter et de parler avec les gens est vital. Le développement durable requiert des personnes qui pensent, planifient et agissent de manière différente. C’est souvent difficile et cela demande d’être en mesure d’écouter et d’entendre les causes profondes de l’opposition autant que d’être capable d’aider les individus à être confortables avec ces changements. La capacité d’interagir, de collaborer et de communiquer avec un large éventail de parties-prenantes est et restera primordiale pour travailler dans ce domaine.

Votre message à la relève ?
Demeurez positifs, restez informés et continuez à développer vos compétences et votre réseau. Le secteur du développement durable à Montréal (et au Québec) est relativement petit, mais grandissant. Demeurez vigilants en assistant aux événements tout en vous créant de nouveaux contacts. Offrez vos services lorsque cela est possible, et partagez vos valeurs à ceux qui sont déjà actifs sur le marché. Suivez votre passion. Nous sommes dans une importante période de transition!

Parlons de vos collègues ou de vous! Si vous avez des collègues de la relève en développement durable, environnement, responsabilité sociale… et que vous aimeriez les faire connaître, écrivez-nous à redaction@novae.ca  en nous indiquant leurs noms/prénoms, le poste occupé et le nom de l’employeur. Peut-être pourraient-ils figurer dans cette rubrique !

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis