Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki, publie un livre dans lequel il raconte le récit de son engagement pour la planète.

"Je ne saurais préciser avec certitude le moment où j’ai pris la décision de m’engager pour la cause écologiste, écrit-il. Au cours des vingt dernières années, plusieurs rencontres et expériences marquantes ont défini mon engagement. Mes recherches, notamment pour plusieurs gouvernements et organismes des Nations Unies, ont fait le reste. Ce livre est celui de mon engagement. Il met en scène les événements, les prises de conscience et les rencontres marquantes qui l’ont défini."

Initutlé Une voix pour la Terre, cet ouvrage est le fruit d’une série de rencontres avec sept grands visionnaires qui ont nourri son engagement et celui de millions de personnes à travers le monde: Laure Waridel, Pierre Marc Johnson, Oscar Arias, Wangari Mathaï, Sheila Watt-Cloutier, Al Gore et David Suzuki.

Publié dans le contexte du rassemblement citoyen organisé au Québec à l’occasion du Jour de la Terre et du nouveau Sommet de la Terre à Rio, qui se tiendra en juin prochain, ce livre se veut un appel à l’engagement citoyen pour protéger la planète et donner une voix aux prochaines générations.

Le livre est disponible en kiosque depuis hier. Les premières pages peuvent être feuilletées sur le site des Éditions du Boréal (cliquer ici).

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis