Le Centre de congrès de Québec s’est associé à la Fondation de la faune du Québec en vue d’offrir à sa clientèle un service d’événements éco-responsables. Le Centre de congrès, qui prend déjà en compte les notions de 3R-V (réduire, réutiliser, recycler et valoriser) dans ses activités, donnera dorénavant la possibilité à ses clients de compenser les gaz à effet de serre qui auront été émis à l’occasion de leur événement. Pour ce faire, le Centre les invitera à investir dans les projets de revitalisation que mène la Fondation de la faune.

« Nous tenions à ce que ces gestes compensatoires soient posés en faveurs d’actions locales, ce qui est le cas pour la Fondation« , précise Ann Cantin, directrice des communications du Centre de congrès.

Ce sont les éco-conseillers de la firme Takt Etik qui évalueront la quantité de gaz à effet de serre émise lors d’un événement. Sur cette base, le client paiera directement la Fondation, qui investira cette somme dans l’un de ses projets. À l’issue de ce processus, l’événement recevra une attestation « Zéro-carbone » du Centre de congrès.

Ces gestes compensatoires pourront également prendre la forme d’achat de crédits d’émission (dont la portée est davantage d’ordre national, voire international) : le Centre de congrès annoncera en effet sous peu une entente avec une entreprise assurant la commercialisation et la gestion de ces crédits.

sur le même sujet

  • infolettre

    Envoyée tous les jeudis