23.01.13

Après "J’aime", je "Give"

Un nouveau venu dans le monde des réseaux sociaux permettra maintenant de faire des dons en un clic, à la manière d’un "J’aime" de Facebook.

Il s’agit du projet ZeGive, dont le principe est simple: aux côtés des habituels boutons "J'aime" ou "Tweeter " que l'on retrouve maintenant sur la plupart des sites web, s’ajoute aujourd’hui sur certains sites commerciaux en France le bouton "Give". 

La start-up française ZeGive permet ainsi aux internautes d’effectuer un don au profit de divers organismes en arrondissant le montant de leurs achats en ligne. Par exemple, pour un article coutant 4,90 euros, l’acheteur peut simplement arrondir et débourser 5 euros, la différence devenant un don pour une association partenaire. Avant de pouvoir procéder, l’internaute doit au préalable s’être créé un profil sur ZeGive et déterminer les causes qu’il aimerait soutenir. À chaque don, un reçu fiscal est préservé sur le site et les internautes peuvent suivre concrètement l’évolution du soutien du projet.

"L'idée est d'élargir le cercle des donateurs, quitte à ce que les internautes donnent moins individuellement ", explique Olivier Mathiot, de PriceMinister, organisme partenaire de ZeGive. En effet les cofondateurs présentent le projet comme un moyen d’inciter les donateurs à devenir "acteurs de leur générosité", et d’augmenter les dons en provenance du web. Dans un contexte où les donateurs sont de plus en plus âgés, il est aussi important pour l’entreprise d’attirer un public jeune et de montrer qu’il n’est pas nécessaire de s’engager sur le long terme.

"Les jeunes ont de nouveaux usages. Ils partagent beaucoup d’informations sur les réseaux sociaux, explique Pierre Janicot, l’un des fondateurs de ZeGive. Mais en même temps, seulement 3% des dons se font par Internet. C’est peut-être parce que le don sur Internet n’est pas facile d’accès. On est loin des donateurs traditionnels qui s’engagent sur un don régulier, mensuel... ainsi, plus de gens vont pouvoir donner juste 'quelques pièces', à des projets dont ils se sentent proches."

Cette fonctionnalité lancée cette semaine a séduit pour l’instant une quinzaine de sites marchands -- dont Enviedefraises.fr et Happyview.fr -- >et une trentaine d'organisations caritatives telles qu'Oxfam, GreenRepublic.fr et plusieurs autres, toutes au service de différentes causes consacrées à la lutte contre le cancer, aux hôpitaux, aux enfants démunis, etc.

Côté viabilité, ZeGive prélèvera 5% des sommes collectées, jusqu’à 2,99 euros par don; une partie des bénéfices, à terme, sera versée aux organisations caritatives. Si l’entreprise travaille maintenant à être présente sur les 300 plus importants sites commerciaux français, la fonction Give pourrait également devenir disponible sur des sites d’informations. "Sur un article à propos du Mali, on peut envisager de mettre le bouton Give afin de faire un don à une association en faveur de réfugiés maliens", précise Pierre Janicot.

 

Les métiers et les opportunités de carrière
en développement durable.

Emplois récents

25.07.14 COMMUNAUTO iNC. Montréal
25.07.14 COMMUNAUTO iNC. Montréal
23.07.14 Section du Québec du Conseil du bâtiment durable du Canada Montréal
22.07.14 Crudessence Montréal
11.07.14 Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLD) Victoriaville
7.07.14 Institut du Nouveau Monde MONTREAL
3.07.14 Jour de la Terre Québec Montréal